Myriam la dévoreuse de livres


Myriam la dévoreuse de livres
Auteure :  Lysette Brochu
Collection: Les aventures de Myriam
Premier roman pour enfants
Octobre 2003 / Décembre 2003 / 2007 /2009
Éditions du Vermillon
88 pages
Prix: 10,00 $

Myriam se découvre un goût vorace pour les livres. Elle se rend régulièrement à la bibliothèque de son quartier pour nourrir son appétit. Un jour, en classe, son enseignante décide de lire l'histoire du Petit Prince et la fillette en perd la tête. En fin d'ouvrage, on retrouve un volet de référence qui saura plaire aussi aux parents, aux enseignants et aux bibliothécaires, et qui fourmille d'informations reliées au monde du livre.
Myriam la dévoreuse de livres

Un livre pour les 7 à 12 ans

Myriam se découvre un goût vorace pour les livres. Elle se rend régulièrement à la bibliothèque de son quartier pour nourrir son appétit.
Un jour, en classe, son enseignante décide de lire l'histoire du
Petit Prince et la fillette en perd la tête.
Dans un style qui fait une belle part aux dialogues et aux jeux de mots, on découvre, avec délectation, comment la « dévoreuse de livres» parviendra à communiquer à ses amies sa passion pour la littérature.
 
Cette histoire, ludique et instructive à la fois, sert de prétexte à la présentation de plusieurs classiques et autres titres de livres pour la jeunesse, d'ici ou d'ailleurs. À n'en pas douter, un pas vers la découverte des grands auteurs d'hier ou d'aujourd'hui.
 
À la suite du conte (23 pages), on trouve un volet de référence (38 pages d'une bibliographie expliquée, 10 pages de vocabulaire concernant le livre et des croquis qui nomment les parties du livre) qui saura plaire aussi aux parents, aux enseignant, e. s et aux bibliothécaires et qui fourmille d'informations reliées au monde du livre.
 
Les illustrations (en noir et blanc) de Gabriel Choquette ajoutent une note d'humour supplémentaire au récit.


Gabriel Choquette, gagnant du prix Ben Wicks


****

Le livre plaît-il?
L’ enfant à la recherche de bons titres trouvera dans cet ouvrage une liste imposante de bons livres à dévorer. Je pense que c’est le but de l’auteure de fournir des titres à une dévoreuse, des titres connus, dont plusieurs ont traversé des siècles.
Le lecteur aimera la cadence du conte. Il voudra le lire jusqu’à la fin. Son intérêt est rivé à la suite des événements.

Quel enfant aimera ce livre? 
Celui ou celle qui ne sait pas quoi choisir sur les rayons, et dont la curiosité est aiguisée par les suggestions de titres. L’instrument pédagogique sera apprécié par la bibliothécaire. Elle pourra répondre aux premières questions de l’enfant. 

“Une jeune fille qui s'appelle Myriam, se rend dans son école et lorsque l'enseignante commence à lire l'histoire "Le petit prince" à la classe, Myriam se lève, saute sur le livre et elle le dévore. Lorsque ses amies la regardent d'un air étonné, l'héroïne leur explique pourquoi elle aime tant les livres. Toute la classe attrape la maladie et la directrice ne sait plus quoi faire avec ces dévoreuses de livres. C'est mon histoire... Mamie m'a écrit ce livre et je l'adore.”
Myriam Laviolette (11 ans)


Chère lectrice, cher lecteur,
Lorsque j’enseignais, mes élèves, de sept à douze ans, me demandaient souvent de leur suggérer des titres de « bons » livres. C’est ce que j’ai voulu faire dans Myriam, la dévoreuse de livres. J’ai choisi de te raconter une histoire amusante qui me permettrait à la fois de piquer ton intérêt, de nommer quelques « classiques », ceux que j’aime relire, de te suggérer quelques titres incontournables de notre littérature canadienne et de t’encourager à découvrir les auteur.e.s qui habitent dans ton milieu.

 Lorsque je vois un livre, je ne peux m’empêcher de m’écrier : « Ça va être bon! Mmmm! Mmmm!, ça va être bon! J’ai hâte! » Eh bien, j’ai voulu te donner cette passion des livres, car si tu ne l’as pas encore, tu risques de souffrir d’ennui et d’une vie de platitude.
 Je te lance donc un défi! Lis une vingtaine des livres que je mentionne dans l’histoire de Myriam et si tu n’as pas la piqûre, pauvre toi, nous tenterons ensemble de trouver le remède qui te convient.

En fin d’ouvrage, un volet de référence saura te plaire et intéresser tes parents, tes enseignant.e.s et les bibliothécaires de ton quartier, car il fourmille d’informations reliées au monde du livre. Tu aimeras aussi les dessins humoristiques de Gabriel Choquette.
Et je te dévoile un secret! Les aventures de Myriam ne font que commencer… bientôt Myriam découvrira les poètes et les peintres, mais… assez! Que je suis bavarde!
Bonne lecture!
Lysette Brochu (Le libraire automne 2003)



GL for Lysette Brochu

6 mai 2011
Voici Daria, la petite fille de Tadeusz Glowinski, qui tient
Myriam, la dévoreuse de livres, un des cinq ou six livres que Lysette a offerts à la Glowinskis’ Library, en Pologne. 
Voir :
http://glowinski.olesnica.pl/
Il faut lire l’article suivant : Voir : 
http://thesop.org/story/art/2007/09/23/the-librarian-who-loved-books.php

Commentaires de lecteurs


Comme c'est judicieux et inventif que ce procédé littéraire...
Des livres et des livres... dans un livre !
Une drôle de poupée russe dans la bibilothèque des enfants !
 
Andrée Lacelle (poète)
 
J'ai reçu mon beau cadeau: quel merveilleux conte que Myriam!  C'est assez surprenant de voir le noir et blanc, aucune couleur à l'intérieur.  Mais je crois que cela annonce le sérieux de la chose.  Si un enfant apprend les trésors que recèle le livre, il est assuré de ne jamais s'ennuyer dans la vie, comme tu le démontres si bien.  La bibliographie de la fin, les détails sur les parties du livre m'ont vraiment fascinée.  Un tout petit livre qui contient une mine d'or-d'art.
Ton petit conte est un chef-d'oeuvre.  ll fait fonctionner le cerveau 100 km heure et plus!  D'abord, la pensée de Francis Bacon nous met sur la piste et utilise ces expressions dévorer, mâcher et digérer...
  Ton livre s'adresse au-delà des âges que tu mentionnes car c'est un pur plaisir de le lire à 64 ans!  Tout le long du conte je me disais « il faut qu'elle mentionne Harry Potter autrement la cible de la modernité est manquée ».  Et qu'est-ce qui arrive? C'est Harry qui devient la vedette, le climax de ton conte.  Bravo! Luc Lacoursière et Germain Lemieux photographiés avec moi dans le livre "Ontarois, on l'est encore" de Yolande Grisé aurait bien du chagrin ne ne pas voir mentionner Ti-Jean dans la liste de tes contes.  Ce personnage remonte à la nuit des temps.  Il est propre aux contes des pays du monde entier.  D'ailleurs Harry est tellement comme le Ti-Jean d'antan.  Je dirais que c'est le Ti-Jean de nos temps modernes.
  Ce que j'aime dans ton conte c'est la partie où Myriam dévore le livre sous les yeux abasourdis du professeur et des élèves.  C'est vraiment plonger dans l'imaginaire, ce que beaucoup ont peur de faire.  Je te trouve audacieuse et provocante!  Youpee! Hourra!  Vive l'imaginaire!
  Pour le reste, je devrai lire beaucoup de contes encore, parce que je ne connais pas tous ceux que tu mentionnes, et tant mieux, car je pourrai dévorer moi aussi tous ce livres!
  C'est bien écrit et ça se lit avec rapidité même que l'on reste sur sa faim. 
Claire Guillemette Lamirande (artiste-peintre)
 

Message de la Suisse:
  "Myriam" est une véritable "Bible" et un chemin à parcourir pour entrer dans les merveilles de la littérature. Chaque titre m'évoque, nous évoque des souvenirs vivants, haletants, émouvants. Tout cela a participé à notre construction d'adulte.
Notre petit-fils Lionel et notre petit-neveu Loris ont adoré tes livres et les dédicaces.
Nadine Mabille/ Suisse
 
 
Bonjour Lysette,
Sache que j'ai présenté ton livre dans mon cours (+ de 50 étudiantes) de littérature pour la jeunesse.
A+
JDC


Bonjour Lysette,
  Mon fils Charles  te rencontrait à St-Elzéar, cette semaine, et il aimerait recevoir
Myriam la dévoreuse de livres.  Charles ne m'a jamais demandé de livres, c'est la première fois et je suis très heureuse...
Il a de la difficulté en français et il n'a pas encore le goût de lire... et je crois que je lui fais un cadeau de commander ton livre.
Si par bonheur, tu lui as donné le goût de la lecture, je te dis MERCI  ET MISSION ACCOMPLIE...
  Veux-tu s.v.p. m'envoyer  par la poste :
Myriam la dévoreuse de livre et Marie-France et son ange.
 Poster à : Charles ......................, Bonaventure, Québec
Veux-tu placer une petite note pour lui dans tes livres.  
Mille  Merci !
Paulette (mère de Charles)


Une petite histoire sur le thème de la « Recherche pour transmettre la passion du livre ».  Comment choisir un livre, pourquoi et comment le lire… Aussi, la bibliographie (page 27), le vocabulaire du livre (page 65), les parties du livre (page77).
À travers l’histoire de la petite dévoreuse de livres qu’est Myriam, vous découvrirez des titres passionnants.  Par exemple :  Jiji et Pichou – un résumé de l’histoire. L’auteur Marcel Aymé (1902-1967), « Les contes du Chat perché » illustré par Claudine Sabatier et Roland Sabatier, chez Gallimard-Jeunesse, Paris, 2002…….
Quelques fois, Lysette Brochu vous offre un court extrait de l’histoire, question de vous mettre l’eau à la bouche !
En fait, ce livre est offert aux jeunes curieux, aux jeunes lecteurs et lectrices.  Cette petite bible contient une richesse extraordinaire, celle des livres et de leurs auteurs…..
Des titres, Lysette Brochu en connaît mais pour commencer, elle vous offre ses coups de cœur depuis qu’elle est toute petite et qu’elle n’a jamais oubliés… 
Après les avoir lus, vous aussi vous les garderez en mémoire pour ensuite les transmettre à vos enfants !
Francine Charette Club culture

Bonjour, Lysette !
Je voulais vous donner des nouvelles...
Ce fut tout un marathon, en effet, mais combien valorisant !
J'ai lu, samedi et dimanche, les 6 et 7 mai 2006, avec beaucoup de bonheur, votre texte Myriam, la dévoreuse de livres, à la Fête du livre et de la lecture de Longueuil. Les enfants ont bien apprécié votre histoire et moi, j'ai bien aimé la lire. Merci de l'avoir partagée avec moi. J'avais votre photo et la page couverture pour ma présentation PowerPoint...
Je me suis bien amusé (et les enfants aussi !) à faire les «Mmmmm ! ça va être bon !». Très amusant et très à propos étant donné qu'il s'agissait de la Grande Fête du livre et de la lecture de Longueuil.
Un gros merci !
À la prochaine !
Yanik Comeau (président de l'Association des écrivains québecois de la jeunesse AEQJ)
 

HISTOIRE RIGOLOTE POUR LES JEUNES
Myriam la dévoreuse de livres (texte de Lysette Brochu, illustrations de Gabriel Choquette) raconte l'histoire d'une petite fille qui a un goût très particulier pour la lecture. Tellement particulier que les événements se précipitent en classe lorsque son professeur lui fait découvrir un nouveau livre, Le petit prince, de Saint-Exupéry. Tout chavire à ce moment. Cette situation lui permettra cependant de transmettre à son entourage son amour de la lecture. On parcourt donc une belle petite histoire, simple, rigolote, pleine de fantaisie et très imagée, qui touchera rapidement les enfants. La jeune lectrice ou le jeune lecteur ressentira très facilement ce qui est exprimé. Le message de madame Brochu, bien livré, donne envie aux enfants d'aller à la bibliothèque chercher les nombreux livres dont il est question dans le roman.
Enfin, il ne faut pas oublier d'ajouter que le supplément offert à la fin du livre est un très bon outil pédagogique pour qui s'y arrêtera. 
Gabriel Choquette est né en 1978 à Ottawa, là où il demeure toujours. Gradué de l'école Garneau a Orléans en 1997, il a par la suite fréquenté l'école d'Art d'Ottawa pendant deux ans pour enfin terminer ses études scolaires au collège Algonquin en animation. Les dessins de Gabriel ont apparu sur plusieurs gilets, affiches et journaux. Il a aussi travaillé sur des programmes de télévision connus comme: Maggie and the ferocious Beast, Ripping Friends, Hoze Houndz, et Robo Roach. Toujours en train de dessiner sa propre bande dessinée...
Michèle Leblanc in Liaison, no 121, hiver 2003-2004


********

  
Thèmes :
 
C’est seulement en 2001 qu’ont paru les premiers livres pour enfants de Lysette Brochu. Pourtant, nombreux sont les enfants qui ont étudié ses textes dans nos écoles car depuis vingt ans, elle a écrit dans plusieurs manuels scolaires publiés au Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP).  Dès son arrivée, elle se fit remarquer par les thèmes choisis pour ses albums. En effet, faire rêver les enfants est un objectif présent dans tous ses livres. Les enfants l’adorent et en redemandent.

Les mots clés de son dernier travail sont l’imagination, la passion du livre et le partage. Les informations véhiculées par le texte et par l'image (les illustrations sont une réalisation de Gabriel Choquette) sont teintées d’humour, ce qui permet de susciter aussi bien l'intérêt des enfants qui commencent à devenir lecteurs ou celui des grands qui les accompagnent. Les livres de cette auteure sont toujours d’actualité dans les écoles, bibliothèques et milieux familiaux. Par exemple,  dans
Myriam, la dévoreuse de livres, un parent pourrait se servir de l’histoire comme déclencheur pour amorcer une bonne discussion sur le plaisir et l’importance de lire comparé à l’usage des ordinateurs, ou encore, ce mini-roman peut servir à une bibliothécaire qui souhaite présenter les grands classiques de la littérature ou encore, l’aventure de Myriam peut permettre à une enseignante de motiver une recherche sur les auteurs d’ici. Même un psycho-éducateur saurait y voir une allégorie entre les habitudes de lecture et les façons de s’alimenter.    
La place de Myriam, la dévoreuse de livres dans la littérature canadienne et dans le contexte historico-social pertinent à ce livre. 

  En cette ère du numérique lorsque plusieurs croient que l’internet va remplacer les livres, où les milieux branchés ou d’avant-garde prêchent la mort du livre, Myriam, la dévoreuse de livres redonne le goût d’explorer la littérature d’hier et de découvrir celle d’aujourd’hui. Lysette sait très bien que les jeunes lisent déjà les livres de Harry Potter ou les livres, versions ou traductions de Walt Disney. Elle ose leur proposer autre chose… L’auteure est consciente que donner l’amour des livres de « chez nous » aux enfants, c’est leur donner un avenir mais il faut bien partir du connu à l’inconnu, vieux principe pédagogique. Elle souhaiterait bien que l’heure du conte dans la salle de classe retrouve sa place et elle regrette vivement le temps où la bibliothécaire scolaire accueillait les jeunes lecteurs dans un lieu spécial et accueillant : la bibliothèque de leur école. Aujourd’hui, ces lieux sont en péril mais si tous nos élèves développaient la fièvre de la lecture, peut-être que…
Montage : Chantal Lefebvre


Vancouver 
------------------------------------------------------------
Myriam, la dévoreuse de livres/ Thèmes et valeurs

Thème principal :
Communication de la passion du livre, le plaisir et l’importance de la lecture, invitation à la lecture

Sous-thèmes :
Présentation de quelques classiques (ouvrages qui font l’objet de relectures multiples et régulières) de la littérature, vocabulaire autour de livre, l’humour, pistes pour ceux qui ne savent pas toujours que lire!

Valeurs :
Le plaisir d’apprendre, savoir choisir ses lectures, le respect du livre

Lorsque je vois un livre, je ne peux m’empêcher de m’écrier : Ça va être bon ! Mmmm, ça va être bon ! J’ai hâte !
Lysette Brochu

*Cochez la case que vous croyez être la meilleure pour encourager quelqu’un à lire…