Accueil

Lysette Brochu 

« Lorsque je vois un livre, je ne peux m’empêcher de m’écrier : Ça va être bon ! Mmmm, ça va être bon ! J’ai hâte ! »
Myriam la dévoreuse de livres, p. 10


Je vous souhaite la bienvenue dans mon site et merci de votre visite.

Lysette

Courriel:
info@lysettebrochu.com

***
logo
Bonsoir,
Si jamais vous avez le temps d’écouter cette émission… 

JEUDI 24 JANVIER 2019
Radio Unique FM, Ottawa, 94.5 FM

Avec Diane Laflamme-Millette
À Grouille ou Rouille / 
Bonne écoute à
12h00 les jeudis 24 et 31 janvier,
19h00 les jeudis soirs 24 et 31 janvier
et
13h00 les samedis 26 janvier et 2 février.
 

Thème : Lire, lire, lire.
Rien comme la lecture pour nous garder jeune et en santé ! 

Vous pouvez l’écouter en direct sur le site 
http://www.lysettebrochu.com/blog-6/files/page15_blog_entry0_1.mp3

QUESTION : Quels sont vos livres inoubliables ?

Dans mon enfance, si les livres de la Comtesse de Ségur m’ont beaucoup intéressée, surtout Les petites filles modèles, je crois que c’est Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll qui m’a le plus fait rêver. 

À l’adolescence, A Tale of Two Cities m’a absolument ensorcelée mais je donnerais ma préférence à King Lear de Shakespeare et à l’oeuvre colossale, Les Misérables de Victor Hugo.

Jeune femme, j’ai savouré Thérèse Desqueyroux et Un noeud de vipères de François Mauriac. J’ai alors aussi beaucoup aimé L’étranger de Camus, Les Faux-Monnayeurs de Gide et La religieuse de Diderot.
 

Mais le jour où j’ai découvert Gabrielle Roy ! Ah ! J’ai voulu lire tous ses livres et même aujourd’hui, je dirais  que La Détresse et l’enchantement a été parmi mes lectures préférées. Un plaisir de lecture rare ! 

J’ai beaucoup ri en lisant Un ange cornu avec des ailes de tôle de Michel Tremblay, j’ai dévoré les livres de Pagnol, La gloire de mon père et Le château de ma mère et Les mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir. Il y en a bien d’autres que je n’oublierai jamais : La première épouse de Françoise Chandernagor, Le voile noir de Anny Duperey, Le monde d'hier de Stefan Zweig, etc.

J’aime aussi beaucoup les biographies : Marguerite Duras de Laure Adler, Fanny Stevenson de Alexandra Lapierre, Mort et vie de Mishima de Henry Scott Stokes, Riopelle de Hélène de Billy, etc.

J’aime lire ! Gilles Archambault, Amélie Nothomb, Abla Farhoud, Herman Hesse etc…
-------------------------------------------------------------

Deux pensées sur les livres :

1. Il y a des livres dont il faut seulement goûter, d’autres qu’il faut dévorer, d’’autres enfin, mais en petit nombre, qu’il faut, pour ainsi dire, mâcher et digérer.

Sir Francis Bacon

2. Le grand inconvénient des livres nouveaux, c'’est qu'’ils nous empêchent de lire les anciens.

Joubert

Livres FORTEMENT recommandés lors de l’émission :

1.     De Billy, Hélène: Riopelle, Montréal, Art global, 1996, 354 pages  BIOGRAPHIE

2.     Duperey, Any : Le voile noir, Éditions du Seuil, 1992  RÉCIT BIOGRAPHIQUE

3.
    Alexandra Lapierre, Fanny Stevenson, Grand prix des lectrices de Elle, 1994   BIOGRAPHIE ROMANCÉE

4.
   Un ange cornu avec des ailes de tôle, TREMBLAY, MICHEL © LEMEAC 2011   AUTOBIOGRAPHIE
Il faut aussi lire : Les Vues animées, douze récits d'enfance sur la découverte du cinéma. Michel Tremblay ouvre la porte aux souvenirs et commence l'exploration à rebours des moments drôles et tragiques qui ont tracé sa ligne de vie et éveillé ses passions et ses élans nationalistes. Avec Douze coups de théâtre, l'aventure continue : douze instants de théâtralité familiale et personnelle, douze moments d'intimité où les «vrais» personnages du monde de Michel Tremblay entrent en scène et font entendre leurs répliques sonores à propos de la réalité de vivre, dans les années cinquante, sur le Plateau Mont-Royal.

5.   Le monde d'hier, Souvenirs d'un européen, par Stefan Zweig, 1982, Éditions Belfond, 700 pages  MÉMOIRES/TESTAMENT D’UNE ÉPOQUE
__________________________________

Rat de bibliothèque

par Lysette Brochu
Enfant, on aurait pu m’oublier sur le seuil d’une bibliothèque publique et j’aurais vite fait d’appeler ce lieu « mon chez nous ». Aussi loin que remontent mes souvenirs, je suis un rat de bibliothèque.

Aujourd’hui, je possède un nombre faramineux de livres, assez pour vivre seule pendant des années entières. Je n’ai pas un caractère irascible, pourtant, si je n’ai pas ma dose quotidienne de lecture pour préserver ma santé mentale, je deviens impatiente et aussi folle que Madame Bovary qui prétendait avoir besoin de tuer les rats qui l’empêchaient de dormir.

Ce plaisir qui vient de la lecture, c’est une enseignante qui m’y a initiée très jeune. Elle nous racontait Alice aux pays des merveilles, Les petites filles modèles, La Belle et la bête et autres histoires créées par des conteurs qui inventent des rêves avec autant de facilité qu’une araignée tisse sa toile. Le conte du joueur de flûte de Hamelin m’a alors tant envoûtée que depuis, je me laisse mener à la noyade. Oui, je me noie dans des flots de phrases et de pages livresques ! Sur ma table de chevet, pareilles aux vagues de la mer, les livres à tout moment prennent la place les uns des autres.

— Viens dormir, tu as les yeux rouges à rester si longtemps devant des pages de mots, me répète mon époux.

Je feins de ne pas comprendre. Je me cramponne de plus belle au livre relié en cuir qui avait un jour appartenu à un inconnu. Trouvé à bon marché dans une boutique de livres d’occasion, j’y découvre des perles précieuses. Il se fait tard, je bâille, mais je vais jusqu’au bout. Seul bruit dans la maison, les pages qui tournent, un bruit qui ressemble à celui d’un rat qui grignote. J’ai parfois le sentiment qu’une vieille femme, vêtue d’une robe de nuit blanche, lit par-dessus mon épaule, debout derrière le fauteuil où je suis assise. Âme qui rôde et qui cherche à relire des morceaux de sa vie. Je la laisse errer, elle me tient compagnie. Enfin, je lis jusqu’au moment où la tête me tourne d’épuisement. Même l’odeur d’un ancien livre qui véhicule encore des croyances vermoulues ne me dérange pas. D’ailleurs, mes prédilections sont souvent pour les écrits d’hier. Des romans-fleuve, romans de cape et d’épée, roman épistolaire, quoi de plus satisfaisant ? Et malgré le fait que je sois poltronne, je peux parfois plonger la tête la première dans un roman noir tout en enfonçant mes ongles dans le tissu du canapé. Ah ! les livres ! Je les aime tous ! Et puis… Non, c’est faux ! Au fil de mes jours, j’ai appris que certains auteurs ne sont guère plus que des rats, bien au-dessous du mépris. Ils ont des opinions tranchées qu’ils ne cachent pas. Aussi, surtout la nuit, je refuse de lire ces livres rares qui, dans une avalanche de propos, peuvent engendrer la haine, la violence ou le meurtre. Pensons au
Mein Kampf d’Adolf Hitler qui étale l’idéologie politique du nazisme ou Hit man publié par Paladin press, un livre de recettes pour le tueur à gages. Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir des mots et si je suis pour la liberté d’expression, que j’excuse les grossièretés nécessaires à la réussite de certains textes littéraires, j’exerce quand même mon jugement et me porte responsable de ce que je laisse s’introduire dans mon cerveau. Aussi, je donne souvent ma préférence aux livres qui éveillent les grands sentiments.

En lisant, je suis soudainement ailleurs, entrée dans le monde d’un livre. Dans
Fanny Stevenson d’Alexandra Lapierre, les aventures de cette brave femme chassent mon ignorance. J’apprends à fendre une noix de coco d’une machette, je hume les parfums floraux des îles tropicales et des orangeraies. Dans Le monde d’hier de Stefan Zweig, j’arpente les rues de Vienne au tournant du vingtième siècle, j’y rencontre la monarchie austro-hongroise et je suis, avec intérêt, l’itinéraire spirituel de cet auteur autrichien. En essuyant mes joues humides, je ferme le roman autobiographique de José-Luis de Vilallonga, Fiesta, en sachant très bien que cette lecture m’a ébranlée, que je ne serai plus jamais la même. Tolstoï, Tchekhov, Primo Levi, Jorge Semprun, Elie Wiesel, Irène Némirovski, Romain Gary, Pagnol, Milan Kundera, Carson McCullers, Jean-Éthier Blais, Ying Chen, Michel Tremblay, ce sont tous mes amis devenus. Assise dans mon fauteuil, café dans une main, leurs écrits dans l’autre, j’ai connu de longues conversations intimes avec eux. Un tête-à-tête avec Hugo, Zola, Gide, Simone de Beauvoir, Sartre, Mauriac, Proust, Yukio Mishima, Marguerite Duras, Gabrielle Roy, Nancy Huston, Luis Sepulveda, Claire Martin, Daniel Poliquin ou Philippe Claudel, c’est lever le voile sur des secrets bien gardés. Ces grands auteurs ont rejoint le chemin de mon âme et certaines de leurs idées se sont insinuées dans mon esprit au point où il m’est arrivé de croire que j’avais écrit le livre que je lisais tant je m’identifiais à leurs propos. Henry Miller dans Les livres de ma vie a établi une liste des livres qui, à quelque titre, ont aidé à la formation de son esprit. J’aimerais bien, un jour, en faire autant.

Lequel as-tu le plus savouré ? me demandent parents et amis. Le meilleur ? Toujours le dernier. Récemment, je viens de lire un autre tome du journal de Julien Green et hier soir, je terminais le dernier-né de Margaret Atwood, deux écrivains dont les écritures sont aux antipodes stylistiquement, mais leurs mots m’ont émue profondément. J’ai glané tant de moments exquis à les lire que je n’ai pas du tout le goût de revenir à la vraie vie. Un bon livre me fait oublier un différend familial, la dureté de la vie ou les inquiétudes du jour. Lire, c’est une escapade, un refuge, des vacances ! La tête pleine de romances langoureuses, je pleure délicieusement. Autres fois, après avoir lu la souffrance profonde d’un prisonnier ou d’un soldat couché dans une tranchée, je me sens être une meilleure personne pour leur avoir donné du temps. Je me promets de ne pas les oublier, de les revisiter. Le lendemain, en choisissant un récit de voyage, un recueil de poèmes, je ne connais plus la peur ni l’angoisse, ni la tristesse. Trop occupée à voyager textuellement pour me plaindre longtemps.

L’amour de la lecture, maladie épidémique ! Je crois que je l’ai transmise à mes petits-enfants. Florence, huit ans, ne jure que par Geronimo Stilton, le rédacteur en chef de l’Écho du rongeur. Camille, sept ans, dévore les livres de Ratatouille, Marc-André, treize ans, se délecte des fables,
Le lion et le rat et Le rat de villes et le rat des champs de La Fontaine et Myriam, seize ans, a commencé à lire La peste de Camus.

Je veux vivre et mourir en faisant ce que j’aime le plus. Lire ! Après ? Eh bien, ma conception du ciel est celle d’une grande bibliothèque où des milliers de livres sont exposés devant moi, jusqu’à troubler ma vue. Sous quelques roses grimpantes, une cinquantaine de récamiers pour moi et mes proches. Il fait si bon de partager cette passion avec d’autres. Dans ce club de lecture céleste, les écrivains de partout et de tous les temps se promènent librement et font la promotion de leur œuvre… Nous avons l’éternité pour causer de littérature et pour apprendre. Ah ! Vraiment, ce sera le paradis !



***

IMG_3178

Lysette et Vénus...

nume0301riser-670-2

Catou et Vénus : une incroyable histoire d’amitié. 
Conte. Illustrations en couleur de Karine Church
Album pour enfants 7 – 10 ans
Les Éditions du Vermillon, Ottawa, février 2017

Lysette Brochu lancera Catou et Vénus, un album illustré pour les lecteurs à partir de 7 ans. Dans ce livre haut en couleurs, l’amitié entre un animal et un enfant démontre l’importance de s’accepter et d’accepter les autres sans condition.
Le livre est magnifiquement illustré par Karine Church.


Catou célèbre son anniversaire en se rendant chez un éleveur spécialisé. Son père lui offre un chien de compagnie qu'elle pourra inscrire à des compétitions. Cependant, elle tombe sous le charme d'un labrador qui est né avec simplement deux pattes, celles de derrière... La fillette écoute la voix de son cœur et ramène ce labrador à la maison. Avec patience, elle nourrit son animal handicapé au biberon, le cajolant et lui donnant toute sa tendresse. Enfin, elle lui apprend même à marcher comme un vrai bipède. Quelques années plus tard, Catou, aux prises avec des crises d'épilepsie, aura grand besoin de son ami, Vénus.
---------------------------------------------------------------
Mes enfants ont eu droit à TOUTES ses histoires lorsqu'ils étaient petits... j'étais loin de me douter alors, qu'un jour, cette auteure que j'aimais tant allait croiser ma vie et toucher mon coeur en vrai.  Et là, ma merveilleuse Lysette Brochu lancera un nouveau livre pour enfant. Bravo! J'invite mes ami(e)s qui ont de jeunes enfants à venir rencontrer cette talentueuse auteure au grand coeur et à se procurer sa nouveauté, comme ses classiques (qui seront disponibles au stand de l'AAAO lors du Salon du livre de l'Outaouais).  
Fanny L.

****

Brûlants secrets de Marianne
bru0302lants_couv_sobook

Vidéo de Promotion
Pasted Graphic

https://www.youtube.com/watch?v=1JVpAwTSou4

****

___________________________
_____


BIBLIOGRAPHIE / Publications

Catou et Vénus. Une histoire d’amitié, album pour enfants
6 à 10 ans, Lysette Brochu, auteure et Karine Church, illustratrice.
Les Éditions du Vermillon, Ottawa, février 2017


Brûlants secrets de Marianne, Roman, dans collection Romans,
Les Éditions du Vermillon, Ottawa, février 2014 / janvier 2016


Mes lettres et poèmes à Jules Roy. Poste restante, Vézelay
. Récits, dans Parole vivante, Les Éditions du Vermillon, Ottawa, décembre 2011

Les folies du poisson d’avril. Conte. Illustrations en couleur de Christo l’Hiver, album pour enfants 6 – 10 ans, Les Éditions du Vermillon, Ottawa, novembre 2011

Parfum de rose et de tabac. Récits et tableaux de vie, poèmes, lettres et nouvelles dans Parole vivante no 87, Les Éditions du Vermillon, Ottawa, septembre 2011

Cheveux bouclés et queues en tire-bouchon
Illustrations de Alain Champagne, album pour enfants de 4 à 8 ans.
Studio Premières lignes, Collection Cumulus. Gatineau, décembre 2010

Tête froide, nouvelles pour ados de 14 à 17 ans, Éditions du Vermillon, collection aventure no 11, Ottawa, mars 2009

Camille et la fète de l'Action de grâce, illustrations de Éric Péladeau, album pour enfants 5 à 10 ans, Éditions du Vermillon, collection fête no 48, Ottawa, mars 2009

PAS DE 2EUX, Femmes en trois temps de Lysette Brochu et Traces d'orteils sur la Voie lactée de Daniel Paradis, livre tête-bêche,
collection :
Parole vivante, poésie française, adulte, Ottawa, Éditions du Vermillon, mars 2008

La princesse Isabelle et le prince Bruno, illustrations de Rié Mochizuki, album pour enfants 6 ans et plus, Ottawa, Éditions du Vermillon, février 2008

Ottawa, une nouvelle légende, Vermillon, Ottawa, 2006. Légende pour enfants et grands de 8 à 88 ans avec 5 illustrations de Laurent Paturaud et 23 photos d'archives

Saisons d’or et d’argile, tableaux de vie, Vermillon, Ottawa, 2005, 2006, 2007, 2008, 2010 et 2011, 268 p. Récits publiés dans Parole vivante, no 58

Florence et la Sainte-Catherine, ill. de Christian Quesnel, Vermillon, Ottawa, 2005, 2006, 2007, 2008 et 2010, 38 p. Album pour enfants

Jérôme et la fête des toutous, ill. de G. Lévesque, Vermillon, Ottawa, 2004, 23 p. et 2007, 32p. Conte pour enfants

Myriam, la dévoreuse de livres, ill. de G. Choquette, Vermillon, Ottawa, oct. 2003, déc. 2003, 2007 et 2009, 88 p. (Jeunesse)

Le Mystère des chaussettes, ill. de Joanne Girard, Vermillon, Ottawa, 2002, 32 p. Album pour enfants

Moi, Mabel, la vache volante, ill. de Joanne Girard, Vermillon, Ottawa, 2002, 2006, 2009 et 2010, 28 p. Album pour enfants. (Finaliste au prix littéraire Le Droit 2003)

Marie-France et son ange, ill. d’Olga Rykova, Vermillon, 2001 et 2010, 24 p. Album pour enfants

PUBLICATIONS et contributions à des ouvrages collectifs

Le bonheur est dans la soupe, dans Participe Présent, numéro 74, Été 2018, AAOF, Ottawa, Ontario, pp. 14-15

Où est Petit Zèbre ? 
© premier trimestre 2018, Éditions CFORP, Ottawa, Ontario. Rédaction de Lysette Brochu, adaptation de Michèle Racicot et illustrations de Vicky Jean-Louis, Lire pour découvrir (Niveaux : 6 à 8),
ISBN 978-2-7657-0562-8, 6,95$


Préface du recueil de récits de vie et de nouvelles de
Blanche Gaudreault, auteure, artiste-peintre, photographe
dans L'écriture à l'oeuvre, 158 pages, ©️Blanche Gaudreault, Gatineau, Québec, février 2018

Vivre mon deuil
, pp. 178-183, dans Des chemins vers l’ailleurs. Choisir la vie, 194 pages, Éditions Carole Buchmann, septembre 2017

Adieu Jacques, Trente ans de dévouement, Hommage à Jacques Flamand, numéro hivernal, volume 4, numéro 2 (2017)
de la
 Revue CMC Review, Centre Canada-MéditerranéeISSN: 2369-3428

Carillon de gratitude. La « mésaventure » de lady Aberdeen sur la rivière Gatineau dans Le Chaînon, hiver 2017, vol. 34, no 3. Ottawa, Ontario, 68 pages

Comme un arbre (extrait), dans Duo. Photographies de Michel Plante, Arts et Photographie, novembre 2016, 26 pages

Marcher au pas, ou pas,   texte (conte pour adultes) dans la revue " Pastorale Québec ", volume 128, no. 4, juin 2016,  p. 26

Intermède inattendu à Assise,  texte dans la revue "Pastorale Québec", volume 128, no. 1, janvier-février 2016, pp. 25-26

Changement de tête, dans le collectif de nouvelles Des nouvelles de Gatineau ! 4. Gatineau haute en couleur Éditions Vents d'Ouest inc., Gatineau, 2015, 214 pages, pp. 37-43

Nuit de fiançailles,
dans le collectif de nouvelles Des nouvelles de Gatineau! 3. Gatineau la nuit Éditions Vents d’Ouest inc., Gatineau, Québec, 2014, 188 pages, pp. 19-23

Jusqu’au bout de la nuit, dans le collectif de nouvelles Quand on est deux, Collectif belge-québécois, Éditions Vents d’Ouest de Gatineau et Éditions Memory, de la Province du Luxembourg, en Belgique,  novembre 2013

Discours sur le bonheur, Concours d'écriture organisé par la Fondation Pierre Nothomb, Les Éditions Chouette Province, Éditeur : Pierre-Henry Goffinet, Service du Livre Luxembourgeois, septembre 2013, pp. 19-24

Un ami pas comme les autres dans Minimag, volume 5, numéro 3, premier trimestre 2013, CFORP, Ottawa, Ontario Texte de Lysette Brochu et illustrations de Guillaume Perreault

À la recherche de Petit Zèbre dans Minimag, volume 4, numéro 1, quatrième trimestre 2011, CFORP, Ottawa, Ontario. Texte de Lysette Brochu et illustrations de Vicky Jean-Louis

Comment j’ai publié mon premier livre pour enfants dans Tout pour réussir à faire publier son premier livre. Collectif, dirigé par Yannick Therrien. Béliveau éditeur, Longueuil, 4e trimestre 2011, 216 pages, pp. 46-56

Quand j'aurai vingt ans, dans Anthologie 2011 "Poésie du Temps, Temps des poètes ", Association culturelle LES DOSSIERS D'AQUITAINE, 7 impasse Bardos, 33800 Bordeaux, juillet 2011, 21 Euros

Sans toi, Revenir seule dans le silence et Marguerite la rauque/ poèmes, dans le Florilège poétique de la Saint-Valentin, Éditions Thierry Sajat, 37 rue Henri Sellier, 18000 Bourges, France, mars 2011

Lettre à mon mari, Plumes et pinceaux, dans la Regards 2000, Revue d'information, de réflexion et de création, Regards d'avril, revue N° 45 d'avril 2011, Association Regards, Nevers, France, 9,50 Euros

Chère Yris, dans Mille mots d’amour, tome 7, Les Impatients, Montréal, 2011 (lettre à mon amie Claire Guillemette Lamirande)

Haïti, je t'aime ! Ayiti, mwen renmen ou!  Direction littéraire : Lysette Brochu, Jean Malavoy et Claire Marie Bannier. Collectif publié par les Éditions du Vermillon, Ottawa, août 2010, 20$

Sur la trace d’un rêve, dans Virages, la nouvelle en revue. Automne 2010, no 53. Thème: Le rêve. Les Éditions l’Interligne, Ottawa, Ontario

Du pain et des roses, poème, dans Escalade, unité 5, fascicule des Manuels de français 12e année (cours précollégial), FRA4C,  CFORP, mai 2010

Livre format géant. Collection, MINIMAG, no 2. Textes de Lysette Brochu, Lise-Anne Pilon-Delorme et Andrée Poulin, CFORP, deuxième trimestre 2010. Illustrations: Patrick Bizier, Mathieu Hains et Michael Mullen

Visite au pays des pyramides, dans Minimag, volume 2, numéro 3, troisième trimestre 2010, CFORP, Ottawa, Ontario

Sur le pont interprovincial,
dans Brèves littéraires, numéro 80, mars 2010. Société littéraire de Laval, Québec

Rentrer dans l’ordre, texte dans Virages, la nouvelle en revue. Printemps 2010, no 51. Thème: Le tiroir secret sous la direction de Richard Raymond. Les Éditions l’Interligne. Ottawa, Ontario

Anatomie de mon écriture, Les vertiges de ma profession, Du conte au poème en passant par..., Comment je suis devenue la fée des dents, textes dans le collectif  Bonheur d'écrire, sous la direction de Jacques Flamand, Ottawa, Éditions du Vermillon, décembre 2009

Les belles gourmandes, nouvelle, dans le recueil 30 - Trente - XXX, collectif des auteur.e.s de l'AAAO, Collection Rafales, Vincent Théberge et Michèle Bourgon (dir.), Gatineau, Éditions Vents d'Ouest, octobre 2009

Comment je suis devenue la fée des dents, texte dans le Passeur, la Revue du Loisir littéraire, numéro 22, Montréal, juin 2009

Un coeur sur deux pattes, texte dans Histoires d'amitié, collectif international de contes et récits, dirigé par Jacques Flamand, Ottawa, Éditions du Vermillon, avril 2009

Spiritualité du voyage, Pèlerins d'ici au Portugal, texte dans la revue "Pastorale Québec", volume 120, no. 11, décembre 2008

Pourquoi j'écris, texte dans Écrire Magazine, numéro 103, Boucouzé, France, oct.-nov.-déc. 2008

Prendre un p'tit coup c'est agréable, texte dans le passeur, la Revue du Loisir littéraire, numéro 20, Montréal, octobre 2008

HAÏKUS: Adrénaline et Pixels, haïkus dans deux collectifs, codirigés par André Duhaime et Hélène Leclerc, Éditions Vents d'Ouest, Gatineau, septembre 2008 et octobre 2009

Haïkus (5) sur le thème de la bicyclette parus dans HAÏKAÏ, Mille Poètes, numéro d'octobre 2006

Toucher du bois, texte dans la revue littéraire "Virages", Prise de parole, no. 42, hiver 2008

Vers toi, dans une nef percée, poème dans la revue "Pastorale Québec", volume 119, no. 11, décembre 2007

Dictionnaire des maximes et pensées des Femmes du Québec, participation à la compilation de Murielle Gagné, Éditions Maximes et pensées des femmes du Québec, Lachute (Québec), 2007

Aux sources de la nouvelle, texte paru dans Virages, Prise de parole, no. 40, été 2007

Coma, nouvelle parue dans Le Tunnel (collectif international), Ottawa, Les Éditions du Vermillon, 2007

Une prière pour Marie-Antoinette, paru dans Pastorale Québec, Église diocésaire de Québec, Sillery, vol. 119, no 3, mars 2007. Conte spirituel

Kiri mon amour de chien fou, paru dans Histoires de fous, collectif des auteurs.e.s de l'A.E.Q.J., Marie-Andrée Clermont (dir.), Vents d'Ouest, Gatineau, février 2007. Nouvelle

Femmes en noir, paru dans Virages, Prise de parole, Sudbury, no. 38, hiver 2007. Texte poétique

La première fois que j'ai vu Elvis, parue dans Brèves littéraires, Société littéraire de Laval, no 74, octobre 2006. Nouvelle

Gabrielle, parue Ancrages : revue acadienne de création littéraire, no 4, Moncton, octobre 2006. Nouvelle

Fugue en tête et Par amour pour Cucurica, parues dans le collectif La Nuit des Gueux, Yanni Kin (dir.), Éditions La Plume Libre, octobre 2006. Nouvelles

Sur la corde raide des rêves et de l'amour, parue dans Bye-bye, les parents!, collectif des auteurs.e.s de l'A.E.Q.J., Aventure, Marie-Andrée Clermont (dir.), Gatineau, Éditions Vents d'Ouest, août 2006. Nouvelle

La palme du martyr, poème de méditation paru dans Pastorale Québec, volume 118, no 3, mars 2006

Dans la folie de la nuit, paru dans Écrire Magazine, numéro 88, Boucouzé, France, juin-juillet 2005. Récit

Par delà les frontières, paru dans Pastorale Québec, volume 117, numéro 5, mai 2005. Récit

La magie de l’amour, nouvelle publiée dans Le souffle de l’étrange, collectif des auteur.e.s de l’A.E.Q.J., Vents d’Ouest, 2005, 200 p. 10,95 $

Rose bonbon, publiée dans la revue "Brèves littéraires", Société littéraire de Laval, no. 69, hiver 2005. Nouvelle

Amour.fou.com, publiée dans Virtuellement vôtre, collectif des auteur.e.s de l'A.E.Q.J. sous la direction de Marie-Andrée Clermont, Éditions Vents d'Ouest, collection ado 12 ans +, août 2004. Nouvelle

Insolation et désolation, publiée dans Des nouvelles du hasard, collectif, Vermillon, mars 2004 (lancement a eu lieu en mai 2004 à Genève). Nouvelle

Chanson sybylline, Revue littéraire "Virages", no. 24, hiver 2004, publication d'une nouvelle, p. 40

Paradoxale profession, Revue de l'Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire, vol. 17 no 2, Vivre le primaire, février-mars 2004, p. 62-63. A aussi paru dans Entre parenthèses, volume 1, numéro 8, avril 1996, les Éditions Atrium, Aylmer, Québec p. 10 et 11

Feue, la bibliothèque de Bagdad, publié dans La cendre des mots, Après l'incendie de la bibliothèque de Bagdad, textes sur l'indicible, collectif sous la direction de Khal Torabully. Collection Poètes des cinq continents, Éditions de l'Harmattan, Paris, novembre 2003. Poème

Chanson sibylline, publiée dans la revue littéraire belge "Traversées", no. 35 octobre 2003, p 44. Nouvelle

Paradoxale profession, avant-propos du document universitaire La pratique de l’enseignement par Nadia Rousseau et Marc Boutet, Guérin, 2003, p. III et IV

Le temps d’un éclair, dans Entre parenthèses, volume 2, numéro 10, les Éditions Atrium, Aylmer, Québec

Victor Hugo au Casino, publié dans Casino……vertigo!, 29 récits et nouvelles par seize auteurs des Outaouais sous la direction de Jacques Flamand, Ottawa, Éditions du Vermillon, novembre 2000 (projet de l’Atelier littéraire des Outaouais)

Textados, Collaboration entre le Centre Jules Léger et le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, projet dirigé par Jacques Séguin, 1994. Six textes divers pour enfants

À vol d’oiseau, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, Guérin, 1985. Sept textes divers pour enfants

À tire d’aile, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, Guérin, 1983. Dix textes divers pour enfants

À l’aventure, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques, Guérin, 1983. Vingt-cinq textes divers pour enfants

Pour se faire un nom (collaboration Jocelyne Tessier), trousse pédagogique pour les 11e, 12e et 13e années en Ontario, Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP), 1982

Pour se faire un nom, 4e volume de l’anthologie de textes littéraires franco-ontariens, Yolande Grisé, Fides, 1982

Le discours d'Adam, publié dans Pour se faire un nom, 4e volume de l’anthologie de textes littéraires franco-ontariens, Yolande Grisé, Fides, 1982. Poème

La peintresse des enfants, publié dans Les yeux en fête, 2e vol. de l’anthologie de littérature franco-ontarienne préparé et présenté par Yolande Grisé, Fides, 1982. Poème

À quoi bon parler? et C'est aujourd'hui que je suis, textes poétiques publiés dans Bing sur la Ring, Bang sur la Rang, l’Anthologie française de l’Outaouais, par Diane Desaulniers et Madeleine Dubé, Édition Commoner’s, 1979

__________________________________________________ Visiteurs:
compteur pour site